ECONOMIES DE LA PRISON EN AFRIQUE DU SUD, AU NIGERIA ET AU SÉNÉGAL

$9$15

ECONOMIES DE LA PRISON EN AFRIQUE DU SUD, AU NIGERIA ET AU SÉNÉGAL

Cet ouvrage propose une ethnographie de l’institution carcérale dans trois pays africains et rend compte de ses évolutions/appropriations dans le temps. En décrivant les acteurs avec leurs interactions/transactions, les productions de légitimités et constructions identitaires qui y ont cours, la perméabilité des frontières entre le dedans et dehors, il lève le voile sur la structuration des espaces carcéraux et de l’économie des valeurs qui y circulent et la confrontation des logiques formelles et informelles qui gouvernent leur quotidien. L’approche comparée de cette question sur plusieurs terrains avec diverses approches disciplinaires permet de sortir de l’image d’une prison « africaine » réifi ée comme un espace clos, et de l’envisager comme un système de transactions sociales (valeurs, biens, services), de circulations de pouvoirs, de production de statuts, de rapports de domination, dans différents contextes socio-politiques africains. La question de la prison ouvre aussi à la réfl exion sur les rapports entre le local et le global. Si les formes diversifi ées d’expériences de la prison traduisent des héritages singuliers, elles s’articulent aussi à des cultures politiques contemporaines, avec des modèles de « bonnes pratiques » et des principes gestionnaires «  voyageurs  » qui participent ainsi à façonner le paysage des systèmes pénitentiaires et à construire les États africains.

Clear

Description

Cet ouvrage propose une ethnographie de l’institution carcérale dans trois pays africains et rend compte de ses évolutions/appropriations dans le temps. En décrivant les acteurs avec leurs interactions/transactions, les productions de légitimités et constructions identitaires qui y ont cours, la perméabilité des frontières entre le dedans et dehors, il lève le voile sur la structuration des espaces carcéraux et de l’économie des valeurs qui y circulent et la confrontation des logiques formelles et informelles qui gouvernent leur quotidien. L’approche comparée de cette question sur plusieurs terrains avec diverses approches disciplinaires permet de sortir de l’image d’une prison « africaine » réifi ée comme un espace clos, et de l’envisager comme un système de transactions sociales (valeurs, biens, services), de circulations de pouvoirs, de production de statuts, de rapports de domination, dans différents contextes socio-politiques africains. La question de la prison ouvre aussi à la réfl exion sur les rapports entre le local et le global. Si les formes diversifi ées d’expériences de la prison traduisent des héritages singuliers, elles s’articulent aussi à des cultures politiques contemporaines, avec des modèles de « bonnes pratiques » et des principes gestionnaires «  voyageurs  » qui participent ainsi à façonner le paysage des systèmes pénitentiaires et à construire les États africains.

 

Sylvain Landry Birane Faye est Professeur Titulaire des Universités, en sociologie et Anthropologie (Université Cheikh Anta DIOP, Dakar, Sénégal). Il est titulaire d’un doctorat d’anthropologie sociale et culturelle de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2.

 

Lionel Nkadji Njeukam est Docteur en Sciences politiques de l’Université de Picardie Jules Verne (Amiens). Actuellement, il est analyste politique EC à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

 

Sasha Gear est co-directrice à JDI-Afrique du Sud et dirige l’action de cette structure auprès des prisonniers victimes de viols. Elle travaille en étroite collaboration avec le département des services correctionnels d’Afrique du Sud et des groupes de la société civile.

Additional information

Book Format / Format du livre

Hard Copy / Format papier, Soft Copy / Format electronique